Carnet de voyages d'une dinde

Nouvelle-Zélande

Des nouvelles pour Tata

Rédigé par Adrian - -

Je ne communique pas sur ce blog mais ça ne veut pas dire que je ne fais rien, bien au contraire ! Mais vous avez de la chance, aujourd'hui il fait un temps de chiottes alors j'en ai profité pour trier quelques photos du week-end dernier, et je m'en viens vous compter mon dernier mois... Mais comme j'ai malgré tout encore bien la flemme, je vous fais un billet « carte postale » (ça fera plaisir à bbouvier). Toutes les photos de mon voyage sont disponibles sur mon site de photos !

Tongariro National Park

Je ne suis pas resté longtemps dans le Tongariro National Park, à peine plus d'une journée entière, mais j'ai bien rentabilisé ma présence par une randonnée d'environ 8 heures, dont 3 heures de hors piste, qui m'a mené vers deux lacs sublimes avec des vues sur une montagne enneignée très belle !

Vue sur le Mont Ruapehu et le Lower Tama Lake

Wellington

Je suis resté environ une semaine dans la capitale Néo-Zélandaise (eh non, ce n'est pas Auckland ! ), et c'était chouette. La ville est assez agréable, plus proche de nos standards européens (parce que plus contrainte en place, et donc plus construite en hauteur), bourrée de bons restaurants et avec, comme d'habitude dans ce pays, plein de collines tout autour. Il y a également, à deux pas de la ville, un grand parc naturel appelé Zealandia dans lequel de nombreuses espèces endémiques proches de la disparition ont été réintroduites, dans un environnement extrêmement protégé des nuisibles. Ça permet d'observer pas mal d'animaux rares, notamment quand on est chanceux comme moi. Je n'ai toujours pas vu de kiwi, l'animal emblématique de la Nouvelle-Zélande, mais en même temps ces petits timides ne sortent que la nuit.

Cet oiseau s'appelle un « Kākā » (oui oui... )

Picton

Entre Wellington et Nelson, et après un voyage en ferry, j'ai passé un après-midi dans la petite ville de Picton, où j'ai visité un genre d'aquarium / centre social pour animaux, qui possédait notamment de très beaux lézards, dont la très ancienne espèce des Tuatara (qui existait déjà au temps des dinosaures), ainsi que l'animal le plus perturbant que j'ai vu de ma vie : la tortue à long cou. C'est très simple, prenez une tortue, et mettez un serpent à la place de sa tête. C'est super flippant.

Brrrr...

Nelson

Je suis resté deux semaines à Nelson et ça a été fort appréciable ! La ville, pas bien grande, est remarquablement jolie, très fleurie, avec rivière, mer et montagnes à domicile. En plus, ma locatrice était fantastique, son compagnon m'a prêté un vélo, et son fils m'a emmené en faire en montagne !

Les moutons, les moutons, moi j'adore les moutons !

Abel Tasman National Park

J'ai profité du long week-end au milieu de mon séjour à Nelson pour aller arpenter le Abel Tasman National Park, où j'ai fait une magnifique randonnée de deux jours, un peu difficile (j'ai marché environ 7 heures par jour), et ponctuée par un superbe orage le samedi soir à environ 30 minutes du refuge (30 minutes que j'ai donc (par)courues en environ 10 minutes, mais je suis quand même arrivé trempé). Le reste du temps était plus ensoleillé, et je vais laisser les photos parler d'elles-mêmes.

C'est pas le paradis, mais c'est pas loin

La suite

Je suis ce week-end à Franz Joseph, au pied du glacier du même nom (qui se cache derrière les nuages et la pluie, mais normalement demain il fait beau... ). Je rejoins Queenstown ce mardi, où je reste trois jours avant de partir pour cinq jours de randonnée sur le Milford Track, à travers montagnes puis fjords, ça devrait être fantastique. Après quoi je retourne à Wellington quelques jours avant de quitter la Nouvelle-Zélande pour la Nouvelle-Calédonie.

Taupo et Rotorua

Rédigé par Adrian - -

Yahou ! Comme je suis toujours aussi nul pour tenir un blog ! Nous sommes à la fin de ma cinquième semaine en Nouvelle-Zélande et je n'ai écris que deux billets... Allez, en voilà un troisième vite fait parce qu'il est 22h30 et que quand même, faut dormir !

Dans les Terres du Milieu

Ça fait deux semaines que j'ai quitté Auckland, la grande ville du pays, et que j'ai commencé à réellement arpenter les Terres du Milieu. Pour les quelques uns qui ne suivent pas, les Terres du Milieu c'est le nom de la zone géographique dans laquelle se déroule l'action du Seigneur des Anneaux. Et vous n'êtes peut-être pas sans savoir que c'est en Nouvelle-Zélande qu'ont été tournés les films du même nom (ainsi que les trois bouses inspirées du Hobbit, mais ça j'évite d'en parler sinon ça me colle des plaques rouges partout sur le corps).

Bon, sans plus attendre, un spoiler infâme de ce que j'ai fait y a pas longtemps :

Non, merci ! Nous n'acceptons plus de visiteurs, qu'ils soient amis ou de simples relations !

Yep ! Je suis allé à Hobbiton, l'activité la plus touristo-touristique que j'ai faite jusqu'à maintenant mais c'était cool ! Y a quelques photos sur mon espace dédié.

Mais reprenons les choses dans l'ordre. Depuis mon dernier billet, j'ai fait un petit tour de quelques volcans à Auckland, puis je suis arrivé à Taupo où je suis encore pour quelques heures. Je suis allé voir les Huka Falls en vélo. Je me suis un peu baladé mais la ville est petite et il a surtout fait un bon temps de chiottes pendant quasiment deux semaines. C'est con parce qu'il y a plein de trucs à faire dans le coin, mais bon. J'ai beaucoup regardé le très beau et très grand lac Taupo. D'ailleurs, ce lac, le plus grand de Nouvelle-Zélande, est tout simplement situé dans... la caldéra d'un volcan ! Une caldéra d'environ 600m², donc, ça fait quand même du bon volcan.

Huka Falls, Taupo

Le week-end dernier j'ai tenté très très fort d'aller faire le Tongariro Northern Circuit, parait-il un magnifique circuit de montagne au sud de Taupo, recommandé par plein de gens, et j'ai évidemment échoué. Les deux raisons principales sont la météo merdique qui rendait le parcours assez technique (d'autant que nous sommes encore hors saison, c'est le printemps ici) et mon incapacité à conduire un véhicule motorisé, qui fait que je dépends des transports en commun, et que en l'occurrence, y en avait pas.

Les montagnes du Tongariro, derrière le lac Taupo

Voyage dans un œuf pourri

Bref, du coup, j'ai changé mes plans et je suis allé à Rotorua. La particularité de cette charmante petite ville ? L'odeur d'œuf pourri qui y règne. En fait, c'est l'odeur du soufre, et c'est loin d'être aussi désagréable qu'un œuf vieux de 2 mois, ou pire, qu'un œuf qu'on vient de mélanger à du Coca Cola chaud (Alyse comprendra). Et ça présente quelques avantages, comme vous allez le lire dans quelques instants...

Il y avait au musée local une expo assez intéressante sur Rembrandt (avec uniquement des copies, notamment des restaurations numériques), mais également une expo sur Walter Bakkenes, un peintre local manifestement pas du tout connu mais dont j'ai apprécié une partie du travail. Après tant d'efforts, je suis allé me plonger dans les onsen locaux, des bains d'eau très chaude (entre 38 et 42°) et pleine de souffre puisqu'elle vient directement des sources volcaniques sous-jacentes. Entre vous et moi, passer deux heures dans des bains d'eau chaude, en plein air, au bord d'un lac, avec une colonie de mouettes à deux mètres, c'était particulièrement agréable !

Le musée de Rotorua (anciennement des bains publics)

Le lendemain, je suis allé faire du rafting dans les Waitomo Caves, des grottes creusées par la rivière Waitomo. Et c'était super cool ! J'ai fait une descente en rappel à travers un trou dans le sol. Mon vertige n'était pas très content mais j'ai réussi à le distraire grâce à la très sympathique jeune femme qui nous accompagnait... :-° Après ça, j'ai nagé dans l'eau glacée de la rivière, j'ai regardé les vers luisants qui forment au plafond une sorte de voie lactée somptueuse, et j'ai fini en faisant de l'escalade à travers les chutes de la rivière. J'ai pas de photo mais normalement, un couple qui a fait l'aventure avec moi devrait m'envoyer celles faites par les animatrices. Je compte sur eux parce qu'il y en a deux-trois qui valent le coup.

Après une soupe bien chaude, je suis allé visiter Hobbiton donc. C'est le lieu où l'équipe de Peter Jackson a tourné les scènes de la Comté dans les films du Seigneur des Anneaux. Initialement, ils n'avaient fait que du temporaire, et ils ont tout démonté après coup. Et puis, chance, Jackson a refait trois films avec des petits hommes au pieds poilus dedans. Ayant bien flairé le filon touristique du site, ils ont remonté tous les décors de Hobbitbourg (le nom français) avec des matériaux à long terme, et ils ont monté une superbe infrastructure touristique avec bus, guides, encadrement strict et boutique à la sortie. Mais c'était quand même sacrément cool de trainer dans ces décors !

Dans le prochain épisode...

Je quitte Taupo demain, pour me diriger vers le Tongariro, la chaine de montagnes de l'autre côté du lac Taupo. Je ne vais pas faire le Northern Circuit ni le très fameux Tongariro Alpine Crossing, mais j'irai faire des randos moins connues mais m'a-t-on dit tout aussi magnifiques. Verdict dans quelques jours ! Après le week-end, je prends un bus pour Wellington, la deuxième grande ville de Nouvelle-Zélande, tout au sud de l'île du nord. J'y reste une semaine, après quoi, en théorie, je décollerai pour la petite ville de Queenstown, au sud de l'île du sud, avec au programme des randos, des randos et des randos !

Rangitoto Island

Rédigé par Adrian - -

La semaine dernière, je suis allé visiter l'île volcanique de Rangitoto, au large d'Auckland. Si le temps n'a pas été aussi beau que je l'aurais voulu, ça reste une excellente expérience. J'y ai pris quelques jolies photos, et j'en ai beaucoup appris sur le processus de colonisation d'un territoire volcanique par la végétation. Prêts pour un cours de sciences naturelles ?

Au commencement fût le feu

Tout commence par une énorme explosion il y a environ 600 ans, au large de ce qui est aujourd'hui Auckland. Le volcan Rangitoto vient d'entrer en éruption. C'est la plus récente éruption d'un champ volcanique qui comprend 48 volcans sous diverses formes (cônes, îles, lacs... ). (Oui, depuis 3 semaines, je vis sur un gigantesque champ volcanique [en], en compagnie d'un million et demi de personnes, soit environ un tiers de la population totale de la Nouvelle-Zélande. Autant vous dire que quand tout ça va péter, la densité déjà faible du pays va baisser un grand coup. ) Bref, donc, il y a 600 ans, un gros paquet de lave est sorti de la mer et a créé une île. Il n'y avait donc que de la roche, et ça ressemblait environ à ça :

La roche volcanique avant d'être colonisée (et le sommet en fond, dans la pluie)

Au fil du temps, diverses variétés de plantes, notamment des lichens et des mousses, ont été apportées par le vent ou les quelques oiseaux survolant l'île. Le lichen est le premier colonisateur d'un tel territoire. Il se développe sur les rochers, absorbes les minéraux, et puis comme tout être vivant fini par mourir. Le lichen mort tombe dans les creux entre les roches, et petit à petit se forme un premier terreau. Arrivent alors les premiers arbres, encore une fois portés par le vent ou les oiseaux. Dans le cas de Rangitoto, c'est le pōhutukawa, arbre originaire de Nouvelle-Zélande, et bien adapté aux environnements difficiles, qui s'est développé tout autour de l'île.

Un pōhutukawa dans Auckland

L'arbre accélère la création d'humus dans son environnement proche, et favorise le développement de nouveaux types de plantes, comme des fougères, qui profitent de l'ombre et des minéraux. Chaque arbre créé donc ce qu'on appelle un « îlot » de végétation, et au fur et à mesure de l'apparition de nouveaux îlots et de leur élargissement, ceux-ci vont se rejoindre et créer des îles. Et le processus va continuer ainsi pendant encore des centaines d'années, jusqu'à ce que toute l'île soit entièrement recouverte d'humus et de végétation.

Un îlot de végétation autour d'un pōhutukawa

On compte une quarantaine d'espèces d'orchidées sur l'île

Puis vint le Burger King

L'île de Rangitoto est donc un fantastique observatoire du processus de « succession primaire [en] », mais c'est également un des meilleurs points de vue de la région ! La vue depuis le sommet est époustouflante, et il ne faisait même pas très beau. On y trouve également des caves de laves (des caves et tunnels formés lors de coulées de lave, quand l'extérieur refroidit et se solidifie alors que l'intérieur continue à s'écouler), et on y entend de nombreux chants d'oiseaux magnifiques.

Comme d'habitude, ma sélection de photos est disponible sur mon site dédié (clique ! ) mais en voici quelques unes pour illustrer mes propos.

Sauras-tu trouver l'intrus sur cette photo ?

Vue sur l'île de Motupatu depuis le sommet du Rangitoto

L'entrée d'une cave de lave

Mission Report, Week 1

Rédigé par Adrian - -

Eh bien, c'était une bonne première semaine en Nouvelle-Zélande, et qui présage encore plus de bonnes choses pour le futur ! Je n'ai rien fait de vraiment fulgurant, j'ai visité la ville, je suis allé au musée (où j'en ai appris plus sur la culture Maori, les natifs de Nouvelle-Zélande), et aujourd'hui j'ai arpenté une des îles volcaniques au large d'Auckland, Rangitoto.

Ma première impression quand je suis arrivé : je suis de retour en Californie. Les petites maisons de banlieue partout, les magasins, les routes, et les dollars, j'ai eu l'impression de me retrouver dans Mountain View à nouveau. En réalité, c'est tout de même quelque peu différent, mais Auckland étant une grande ville, c'est probablement la partie la plus « occidentale » du pays. La suite devrait être bien plus dépaysante !

Allez, quelques photos pour finir. Pour voir toutes les photos de mon voyage jusqu'à maintenant, cliquez-ici !

J'ai appelé cet arbre « Armrakul ». Les joueurs de Magic comprendont.

Coucher de soleil sur la ville d'Auckland.

On the plane again

Rédigé par Adrian - -

Chers amis, chère famille, chers visiteurs,

Me voici en Nouvelle-Zélande ! Enfin presque : je commence ces lignes depuis l'aéroport de Singapour, où je viens de passer quelques jours. Mais je ne doute pas de ma capacité à procrastiner, donc je vais sûrement publier depuis Auckland. (NdR : ça y est, je suis à Auckland !)

Bon, donc, je suis reparti en vadrouille. Voici les étapes de mon voyage cette fois :

  1. Singapour - 3 au 11 septembre
  2. Nouvelle-Zélande - 12 septembre au 20 novembre
  3. Nouvelle-Calédonie - 20 novembre au 4 décembre
  4. Hawaii - 5 au 17 décembre
  5. Paris - 18 décembre

C'est intense, d'autant que je compte bien profiter du « main event » en explorant la Nouvelle-Zélande autant que mes week-ends me le permettent. Mais ça, c'est pour le futur. Parlons maintenant du passé. J'ai donc passé cette semaine dans la sur-réaliste ville de Singapour. Mais de Singapour, je n'ai vu que peu de choses, parce qu'Axel m'a emmené sur une petite île de Malaisie, où j'ai pu passer mon premier niveau de plongeur (le PADI Open Water Diver pour les connoisseurs). Et c'était top ! J'avais été très frustré par les baptêmes de plongée à répétition, notamment à la Réunion. Je vais enfin pouvoir rester plus de 20 minutes sous l'eau, et surtout descendre en dessous de 8m ! Malheureusement, les quelques jours que nous avons passé sur cette île ont été très intenses, et je n'ai pas pu ni me promener dans la jungle, ni prendre de photos représentatives de la beauté du paysage.

De Singapour, je n'ai vu que le gigantesque port, les buildings monstrueux à l'architecture défiant les lois de la physique, et les bouchons de folie à la frontière malaise le soir, quand les malais rentrent chez eux. Mais ça a été l'occasion d'aller à un Ultra Music Festival (gros festival de musique électro, du genre qui fait mal aux oreilles) avec Marine, et notamment de voir DeadMau5 en concert, un grand moment de bonheur pour moi !

image

Le coucher de soleil derrière les buildings de Singapour, pendant l'Ultra Music

Comme d'habitude, je vais mettre les photos de mon voyage sur mon espace dédié. Si vous les avez ratées, il y a les photos de mes voyages de ces deux dernières années : mes photos de voyage.

Sur ce, il est l'heure d'aller explorer Auckland... See you around!